Joint de queue de soupape : rôle, entretien et prix

Le joint de queue de soupape assure l'étanchéité de celle-ci et empêche l'huile moteur de s'infiltrer dans le cylindre. C'est un joint SPI, spécialement conçu pour les pièces tournantes. Un problème de joint de queue de soupape se traduit notamment par une fuite et une surconsommation d'huile. Il faut alors le changer.

🚗 Qu'est-ce que le joint de queue de soupape ?

joint de queue de soupape qu'est-ce que c'est

La soupape est un organe clé pour assurer le bon fonctionnement du moteur de votre voiture. La grande majorité des moteurs sont dotés de 4 cylindres et chacun d'eux dispose d'une paire de soupapes. Ainsi, ce sont donc 8 soupapes qui garantissent l'étanchéité des chambres de combustion lors de l'explosion du mélange air/carburant.

Chaque soupape est composée d'une tige avec une tête, une queue et un collet. Activées par l'arbre à cames, les soupapes sont poussées vers le bas pour être en position ouverte. À l'inverse, pour être en position fermée, les ressorts de l'arbre à cames vont tirer les soupapes vers le haut.

Afin d'assurer leur étanchéité, les soupapes sont dotées d'un joint au niveau de leur queue : c'est le joint de queue de soupape. Ce joint est un joint SPI, aussi appelé joint à lèvre. Ce type de joint est utilisé pour les pièces qui ont des mouvements de rotation.

Le rôle du joint de queue de soupape est notamment d'éviter que l'huile qui se trouve dans la culasse ne puisse s'infiltrer dans le cylindre. D'un côté, il est emboîté sur le guide de la soupape ; de l'autre, sur la queue de soupape.

🔍 Quels sont les symptômes d'un joint de queue de soupape HS ?

symptômes joint de queue de soupape hs

Le joint de queue de soupape garantit l'étanchéité de celle-ci. En cas de défaillance liée à ce joint, vous allez rencontrer les symptômes suivants :

  • Surconsommation d'huile ;
  • Fumées bleutées à l'échappement ;
  • Baisses de performance du moteur ;
  • Mauvaise odeur des gaz d'échappement ;
  • Surconsommation de carburant ;
  • Traces d'huile sur la queue de soupape.

En effet, si le joint de queue de soupape n'est pas assez étanche, de l'huile va passer dans le cylindre et ainsi augmenter la consommation d'huile. À cause de ces dépôts, le catalyseur fonctionne moins bien, d'où une odeur anormale des gaz d'échappement et surtout des fumées bleutées caractéristiques.

Enfin, un problème de joint de queue de soupape risque de provoquer des baisses de performance du moteur et une consommation anormalement élevée de carburant.

🔧 Comment changer le joint d'une queue de soupape sans déculasser ?

changer joint queue de soupape sans déculasser

Selon votre modèle de voiture, il peut être nécessaire de déculasser pour changer un joint de queue de soupape, c'est-à-dire déposer la culasse. Mais il est parfois possible de remplacer la pièce sans déculasser, ce qui permet d'économiser plusieurs heures de main d'œuvre. Il faut cependant déposer l'arbre à cames pour accéder aux soupapes.

Matériel nécessaire :

  • Des gants de protection
  • Une boîte à outils
  • Des joints neufs

Étape 1 : Laisser le moteur refroidir [⚓ ancre "etape1"]

Laisser votre moteur refroidir

Garez votre véhicule et veuillez attendre que le moteur de celui-ci refroidisse. En effet, cela permet d'éviter tout risque de brûlure ou de projection d'huile moteur lorsque vous effectuerez les manœuvres à suivre.

Étape 2 : Détendre la courroie de distribution [⚓ ancre "etape2"]

Détendre la courroie de distribution

Sous votre capot, commencez par localiser votre moteur puis accédez à la courroie de distribution (ou la chaîne de distribution selon les véhicules). Il faut la détendre en douceur en la retirant des galets tendeurs et des poulies. Cela vous permettra d'accéder aux autres pièces du moteurs à démonter pour les étapes à suivre.

Étape 3 : Démonter l'arbre à cames [⚓ ancre "etape3"]

Démonter arbre à cames

Retirez l'ensemble des éléments constituant l'arbre à cames afin de pouvoir atteindre les soupapes du moteur en toute aisance afin d'en changer les joints.

Étape 4 : Maintenir la soupape [⚓ ancre "etape4"]

Maintenir la soupape

Maintenez la soupape en place tout en pinçant la queue de soupape. Ainsi, vous apercevrez l'ancien joint et vous pourrez le retirer à l'aide d'une pince.

Étape 5 : Installer le nouveau joint [⚓ ancre "etape5"]

Installer le nouveau joint

Disposez le joint neuf au niveau de la queue de soupape et appuyez fermement afin que celui-ci s'enclenche correctement. Répétez ces différentes étapes sur toutes les queues de soupape du moteur.

Étape 6 : Remonter les éléments [⚓ ancre "etape6"]

Remonter les éléments

Lorsque les 8 joints ont été changés, vous pouvez remonter dans l'ordre l'arbre à cames puis la chaîne ou courroie de distribution. Soyez vigilant au niveau de la tension de la courroie, elle ne doit pas être trop détendue au risque d'entraver le bon fonctionnement du moteur.

💰 Combien coûte un joint de queue de soupape ?

prix joint de queue de soupape

Le prix d'un changement de joint de queue de soupape dépend de l'intervention et notamment de la nécessité ou non de déposer la culasse. Si la dépose de la culasse n'est pas nécessaire, comptez en moyenne de 250 à 500 €, pièces et main d'œuvre comprise. L'opération prendra une demi-journée.

S'il faut déculasser, comptez une journée de main d'œuvre et un changement d'autres joints que celui de la queue de soupape défaillante. Le prix de l'intervention sera compris entre 450 et 750 € environ.

Vous savez maintenant tout du joint de queue de soupape ! Une voiture qui consomme de l'huile de façon anormale peut avoir un problème d'étanchéité au niveau de ce joint. Le changement du joint de queue de soupape peut demander de déculasser et représente alors une intervention coûteuse qui prend jusqu'à 8h de travail.


Photo de l’auteur Charlene

Ecrit par Charlene

Spécialiste de la courroie de distribution

1 février 2021 16:37


Pour en savoir plus sur la courroie de distribution

Immatriculation, marque...