Comment reconnaître un joint de culasse défectueux ?

Le joint de culasse est un élément clé pour garantir l'étanchéité du moteur de votre véhicule et plus précisément des chambres de combustion de celui-ci. Situé au dessus de la culasse, il assure au moteur une compression optimale pour maximiser l'explosion lorsque le carburant se mélange à l'air présent dans les chambres. Dans ce guide, nous vous accompagnons étape par étape afin de reconnaître unjoint de culasse défectueux sur votre véhicule !

Matériel nécessaire :
Des gants de protection
Des lunettes de protection
Un chiffon

Etape 1 : Effectuer un court trajet avec votre véhicule [⚓ ancre "etape1"]

Effectuer un court trajet avec votre véhicule

Mettez le contact dans votre voiture et roulez sur une distance équivalente à un pâté de maison. Cela vous permettra de voir si les voyants du tableau de bord s'allument notamment celui de l'huile moteur, du moteur ou encore du liquide de refroidissement. Si l'un ou plusieurs d'entre eux s'allume, il est fort possible que votre joint de culasse soit HS.

Etape 2 : Analyser l'état de votre moteur en roulant [⚓ ancre "etape2"]

Analyser l'état de votre moteur en roulant

Dans le cas d'un joint de culasse détérioré, le moteur va sensiblement surchauffer (température supérieur à 95°C) et plusieurs signes vont vous en alerter. Le niveau de liquide de refroidissement va baisser de manière importante, une surconsommation d'huile moteur va apparaître et dans certains cas, une fumée blanche se dégagera de sous votre capot au niveau du moteur.

Etape 3 : Allumer votre chauffage [⚓ ancre "etape3"]

Allumer chauffage voiture

Durant votre conduite, vous pouvez en profiter pour tester l'état de marche de votre chauffage. Si ce dernier ne fonctionne pas, c'est qu'un problème persiste au niveau du joint de culasse ou du calorstat.

Etape 4 : Regarder la couleur de la fumée de l'échappement [⚓ ancre "etape4"]

Regarder la couleur de la fumée de l'échappement

Garez vous sur une place de parking ou sur un aire de repos tout en laissant le moteur tourner. Sortez de votre véhicule et vérifier la couleur de la fumée d'échappement au niveau du pot d'échappement. Si celle-ci est blanche et assez importante, c'est que le joint de culasse est fortement abîmé et qu'il est prêt à lâcher.

Etape 5 : Vérifier le bouchon de remplissage de l'huile moteur [⚓ ancre "etape5"]

Vérifier le bouchon de remplissage de l'huile moteur

Avant d'effectuer cette vérification, il faut, au préalable, attendre que votre moteur refroidisse. Auquel cas, vous risquez des brûlures ou des projections d'huile moteur. Le bouchon de remplissage s'identifie facilement car il dispose d'un symbole de burette jaune ou orange. Si le joint de culasse n'est plus étanche, vous pourrez voir une sorte de mayonnaise sur le bouchon.

Etape 6 : Contrôler la couleur de l'huile moteur [⚓ ancre "etape6"]

Contrôler la couleur de l'huile moteur

Cette étape là doit aussi être effectuée lorsque le moteur de votre voiture est totalement froid. Ouvrez le bocal d'huile moteur en dévissant le bouchon. Si il y a une espèce de mayonnaise dessus, essuyez la à l'aide d'un chiffon. Vous pouvez ensuite observer la couleur de l'huile moteur pour savoir si elle s'est mélangée avec le liquide de refroidissement. Si c'est le cas, elle aura une couleur très claire.

Si vous rencontrez l'un des ces 6 symptômes, il est indéniable que votre joint de culasse est en mauvais état et qu'il n'assure plus ses fonctions de protection et d'étanchéité pour votre moteur. Procédez rapidement à une intervention par un spécialiste avant que votre moteur ne soit à son tour détérioré. Cela entraînerait des dommages importants qui pourraient amener à une casse totale du moteur.


Photo de l’auteur Charlene

Ecrit par Charlene

Spécialiste de la courroie de distribution

24 novembre 2020, 12:58


Pour en savoir plus sur la courroie de distribution