Feux de détresse : fonctionnement et utilisation

Les feux de détresse, ou warnings, sont obligatoires sur toutes les voitures depuis 1979. Leur usage est réglementé par le Code de la route. Ainsi, ils doivent être utilisés pour indiquer un danger pour la circulation : allure fortement réduite ou véhicule immobilisé sur la chaussée.

Sommaire :

Comparez les meilleurs garages pour réparer vos feux de détresse :

🚘 À quoi servent les feux de détresse ?

fonctionnement feux de détresse

Les feux de détresse, qu'on appelle aussi souvent warnings, sont certains des feux présents sur votre véhicule. Ils s'allument grâce à un bouton facilement repérable, situé au milieu du tableau de bord et de couleur rouge avec un triangle blanc au milieu.

Les feux de détresse sont clignotants et servent à avertir les autres automobilistes d'un danger immédiat. Ils sont obligatoires sur toutes les voitures et les camions depuis 1979.

Le fonctionnement des feux de détresse se greffe sur les clignotants et utilise la même centrale clignotante. Lorsque le conducteur appuie sur le bouton des feux de détresse, la centrale permet d'alimenter les feux selon une séquence d'ouverture et de fermeture, ce qui les fait clignoter.

Contrairement aux clignotants, les feux de détresse utilisent un boîtier électrique additionnel qui relie les circuits situés de chaque côté et permet ainsi de faire clignoter les deux ampoules simultanément, contrairement à un changement de direction.

💡 Quand allumer les feux de détresse ?

quand utiliser feux de détresse

Les feux de détresse sont obligatoires sur toutes les voitures. Leur utilisation est réglementée par le Code de la route, qui précise notamment qu'un conducteur contraint de circuler à allure très réduite doit en avertir les autres usagers de la route avec les feux de détresse.

Par ailleurs, un véhicule immobilisé sur la chaussée, qui représente un danger pour la circulation, doit aussi faire usage de ses feux de détresse en complément d'une présignalisation avec le triangle qui doit équiper le véhicule.

Par conséquent, vous devez allumer vos feux de détresse dans les situations suivantes :

  • Pour signaler un très fort ralentissement (bouchon soudain, problème sur votre véhicule, etc.) : il est d'usage que le dernier véhicule d'une file embouteillée ou forcé de ralentir soudainement à l'approche d'un bouchon allume ses feux de détresse jusqu'à ce que le suivant enclenche les siens.
  • Pour signaler un véhicule accidenté (soit le vôtre soit un véhicule immobilisé sur la voie publique).
  • Pour signaler un véhicule en panne ou immobilisé : cette signalétique doit être accompagnée de l'usage du triangle de présignalisation.

Certains usages des feux de détresse non prévus dans le Code de la route sont aussi tolérés. C'est notamment le cas de la courtoisie : il est possible d'activer brièvement ses feux de détresse pour remercier un conducteur situé derrière.

En revanche, l'usage des feux de détresse pour signaler un arrêt bref à un endroit où le stationnement temporaire n'est pas autorisé est abusif et constitue une entorse au Code de la route.

En cas de mauvaise utilisation des feux de détresse, vous risquez une amende forfaitaire de 2ème ou de 4ème classe, soit un montant de 35 ou de 135 €, selon l'article du Code de la route qui n'est pas respecté.

Comparez les meilleurs garages pour réparer vos feux de détresse :

🔧 Comment entretenir les feux de détresse ?

ampoule feux de détresse

La plupart du temps, les feux de détresse ne demandent que très peu d'entretien. Il est cependant important de vérifier leur bon fonctionnement périodiquement, puisque l'absence d'utilisation des feux de détresse quand la situation l'exige est passible d'une amende - et est évidemment dangereuse.

Comme tous les feux de votre voiture, y compris les clignotants, les ampoules des feux de détresse peuvent griller. La centrale clignotante ou le boîtier électrique additionnel peuvent également tomber en panne. Enfin, le circuit électrique peut lui-même être défectueux.

Généralement, vous remarquez un problème de feux de détresse aux symptômes suivants :

  • Les feux de détresse restent allumés ;
  • Les feux de détresse clignotent trop rapidement ;
  • Les feux de détresse ne s'allument pas, d'un côté ou des deux.

En cas de panne liée à vos feux de détresse, rendez-vous en garage pour vérifier le système électrique. S'il s'agit d'une simple ampoule grillée, il est possible de la changer très facilement. Comptez environ 15 € pour un jeu d'ampoules.

Et voilà, vous savez enfin comment fonctionnent vos feux de détresse et quand les utiliser ! En cas de dysfonctionnement de vos feux de détresse, rendez-vous rapidement en garage pour les réparer car vous risquez une amende en cas de non-utilisation de vos feux de détresse.

Comparez les meilleurs garages pour réparer vos feux de détresse :


Photo de l’auteur Ariane

Ecrit par Ariane

Spécialiste de la courroie de distribution

13 juillet 2021 16:08


Pour en savoir plus sur la courroie de distribution