Silent bloc : rôle, changement et tarif

Les silent blocs sont des pièces cylindriques élastiques qui ont pour fonction de joindre des pièces mécaniques en filtrant les vibrations. Les silent blocs ont donc un rôle amortisseur. On les trouve à divers endroits de votre véhicule. Il faut contrôler vos silent blocs à partir de 80 000 kilomètres puis à chaque révision.

Sommaire :

Comparez le meilleur garage pour changer vos silent blocs :

⚙️ Que sont les silent blocs ?

rôle silent bloc

À l'origine, Silentbloc est un nom de marque déposée par une société industrielle française, Paulstra. Il désigne une pièce souple, en élastomère ou en caoutchouc, qui fait la liaison entre deux organes de votre voiture. Le silent bloc permet ainsi d'absorber les vibrations entre ces deux pièces, réduisant leur usure et le bruit.

Votre voiture compte donc plusieurs silent blocs différents, qui ont un rôle d'amortisseur et de jonction. Leur efficacité est notamment due à son élasticité, essentielle pour absorber les chocs. C'est la raison pour laquelle les silent blocs sont souvent en caoutchouc, quoique celui-ci soit peu adapté aux voitures sportives.

Il existe aussi différents types de silent blocs :

  • Le plus fréquent se compose d'une partie élastique et de deux socles en métal ;
  • Le silent bloc hydraulique, qui comporte de l'huile sous pression ;
  • Le silent bloc anti-basculement, qui fonctionne comme une biellette ;
  • Le silent bloc type balancier, qui fonctionne en compression : l'effort s'exerce verticalement sur le silent bloc, supporté par deux autres silent blocs dans une configuration à trois pièces.

Ainsi, les silent blocs jouent un rôle important dans votre tenue de route et votre confort de conduite.

📍 Où se trouvent les silent blocs ?

silent bloc suspension

Votre voiture compte plusieurs silent blocs, un peu partout où il faut faire la jonction entre deux pièces mécaniques et amortir les chocs, les vibrations et le bruit. Ainsi, vous trouverez des silent blocs au niveau du triangle de suspension, de l'échappement, mais aussi du moteur, de la boîte de vitesses ou encore de la barre stabilisatrice.

Comparez le meilleur garage pour changer vos silent blocs :

🔍 Comment savoir si un silent bloc est mort ?

symptôme silent bloc hs

Les symptômes d'un silent bloc HS dépendent de l'endroit où celui-ci se trouve. Néanmoins, leur fonction de jonction et d'amortisseur fait que quelques points se retrouvent : ainsi un silent bloc HS cause notamment des vibrations que transmet la carrosserie.

Si c'est le silent bloc moteur qui est défectueux, vous rencontrerez les symptômes suivants :

  • À-coups au démarrage et à l'accélération ;
  • Vibrations dans le volant ;
  • Vitesses qui sautent ;
  • Embrayage qui broute.

Les symptômes d'un silent bloc de barre stabilisatrice HS ajoutent aux vibrations une tendance à tirer de la voiture et une mauvaise tenue de route. Les silent blocs situés sur la suspension engendrent aussi des claquements. Si vos silent blocs sont hydrauliques, vous pourrez également relever des traces de fuite de fluide.

De manière générale, les problèmes d'embrayage qui broute, de volant qui vibre, d'à-coups à l'accélération mais aussi de vitesse qui saute en roulant et de levier de vitesse qui bouge peuvent tous être des signes d'un silent bloc HS.

🗓️ Quand changer les silent blocs ?

quand changer silent bloc

Les silent blocs sont naturellement soumis à de nombreuses contraintes mécaniques : chocs, vibrations, etc. Aujourd'hui, la majorité des voitures neuves recourt à des silent blocs hydrauliques qui filtrent aussi bien les vibrations à bas régime, lorsque le moteur vibre le plus, qu'à l'accélération et à la décélération.

Normalement, les silent blocs sont conçus pour durer plus de 100 000 kilomètres. Cependant, les contraintes qu'ils subissent ainsi que des conditions de circulation (conduite urbain ou sportive) peuvent les endommager plus vite. Une défaillance des silent blocs peut avoir des conséquences importantes : destruction des cardans, casse de l'arbre de boîte de vitesse ou de la ligne d'échappement, fuites diverses, etc.

À partir du moment où votre véhicule atteint les 80 000 kilomètres, il est donc important de contrôler ses silent blocs, notamment ceux de la suspension. Par la suite, faites-les contrôler à chaque révision. On conseille également de changer les silent blocs moteur aux alentours de 100 000 kilomètres par précaution.

L'apparition de vibrations anormales dans votre véhicule est généralement le signe qu'un silent bloc est HS, et nous vous recommandons de ne pas ignorer ce symptôme. Faites contrôler votre véhicule par un garagiste, d'autant que le prix d'un changement de silent bloc est généralement faible. Comptez 20 à 100 € pour un silent bloc moteur.

👨‍🔧 Comment changer un silent bloc ?

changer silent bloc

Les silent blocs situés sur la suspension ou la ligne d'échappement sont plutôt faciles d'accès et vous pouvez envisager de changer vous-même un silent bloc de triangle de suspension ou de barre stabilisatrice. En revanche, il est plus compliqué de remplacer un silent bloc moteur qui demande davantage de démontage.

Matériel :

  • Boîte à outils
  • Silent bloc neuf

Étape 1 : Accéder au silent bloc[⚓ ancre "etape1"]

accéder au silent bloc

L'accès au silent bloc dépend bien sûr de la pièce que vous souhaitez changer. Mais où que soit situé le silent bloc, commencez par monter votre voiture à l'aide d'un cric et placez-la sur chandelles pour la sécuriser. Ensuite, déposer les pièces nécessaires.

Pour un silent bloc situé sur la suspension, vous devrez retirer une roue afin d'accéder à la barre stabilisatrice ou au bras de suspension. Pour un silent bloc moteur, il faudra généralement retirer la batterie et/ou le système de refroidissement en fonction de l'endroit où se trouve le silent bloc à remplacer (côté boîte de vitesse, côté distribution ou silent bloc inférieur).

Étape 2 : Démonter le silent bloc[⚓ ancre "etape2"]

démonter silent bloc

Le démontage du silent bloc en lui-même n'est souvent pas très compliqué. Après avoir dégagé l'accès, retirez le silent bloc. Pour un silent bloc de barre stabilisatrice, vous devrez dévisser les écrous de la barre stabilisatrice elle-même et la démonter.

Pour retirer le silent bloc, vous n'avez normalement qu'à tirer dessus. Cependant, un extracteur de silent bloc peut être nécessaire si la pièce ne veut pas venir.

Étape 3 : Monter un nouveau silent bloc[⚓ ancre "etape3"]

remonter silent bloc

Une fois le silent bloc usagé retiré, il est temps de monter le nouveau. Insérez le silent bloc neuf puis revissez les boulons en respectant le couple de serrage indiqué dans la revue technique de votre voiture. Finissez de remonter les pièces déposées dans le sens inverse de leur démontage.

Remettez la roue de votre voiture puis placez-la sur un cric pour retirer les chandelles. Descendez le véhicule et assurez-vous que tout fonctionne en roulant.

Vous savez maintenant tout sur les silent blocs ! Comme vous l'avez lu dans cet article, votre voiture en compte en fait de nombreux à des endroits divers, partout où il faut filtrer les vibrations pour préserver les pièces : climatisation, suspension, moteur, etc. Les silent blocs sont ainsi susceptibles de s'user et il faut alors les changer sans tarder car votre voiture risque de s'abîmer s'ils sont défectueux.

Comparez le meilleur garage pour changer vos silent blocs :


Photo de l’auteur Ariane

Ecrit par Ariane

Spécialiste de la courroie de distribution

20 janvier 2021 11:50


Pour en savoir plus sur la courroie de distribution