Autopartage : quel est le principe ?

L'autopartage est une pratique qui consiste pour plusieurs automobilistes à partager un même véhicule. Chaque personne peut utiliser le véhicule quand elle le souhaite puisque le véhicule est le plus souvent disponible en libre-service et sans réservation. L'autopartage est une solution de mobilité durable de plus en plus privilégiée.

Sommaire :

Comparez les meilleurs garages pour réparer votre véhicule :

🚗 En quoi consiste l'autopartage ?

En quoi consiste l'autopartage

On appelle autopartage le fait qu'un même véhicule soit partagé entre plusieurs automobilistes à des moments différents. En général, les voitures disponibles en autopartage sont mises à disposition par des entreprises privées ou une association, mais on peut aussi réaliser de l'autopartage entre particuliers.

L'autopartage est une forme de mobilité partagée qui est définit comme suit par le code des transports : "il s'agit de la mise en commun d'un véhicule ou d'une flotte de véhicules [...] au profit d'utilisateurs abonnés ou habilités par l'organisme ou la personne gestionnaire des véhicules. Chaque abonné ou utilisateur habilité peut accéder à un véhicule sans conducteur pour le trajet de son choix et pour une durée limitée".

L'objectif de l'autopartage est d'inciter les automobilistes à partager un seul véhicule au lieu d'en acheter un. Bien entendu, la pratique de l'autopartage est recommandé aux personnes qui n'ont pas besoin d'un véhicule au quotidien.

En France, le secteur de l'autopartage est dominé par des entreprises qui proposent des véhicules en libre-service. Pour débloquer une voiture, il suffit de souscrire un abonnement auprès de la société concernée puis d'accéder au véhicule à l'aide d'un code.

On retrouve des véhicules en libre-service dans les principales villes françaises comme Paris, Marseille, Lyon ou encore Lille et Bordeaux.

🔎 Quels sont les différents types d'autopartage ?

Quels sont les différents types d'autopartage

Un système d'autopartage peut avoir plusieurs origines. En effet, il peut être mis en place par une compagnie privée, une association, un groupe de particuliers ou encore une collectivité. Ainsi, selon les cas, on retrouve différents types d'autopartage :

  • L'autopartage en boucle : il n'est pas nécessaire de faire une réservation pour utiliser le véhicule. Il faut passer par un site internet ou une application pour trouver le véhicule libre le plus proche et le récupérer. Les véhicules sont généralement situés dans des stations d'autopartage ;
  • L'autopartage entre particuliers : il s'agit du modèle d'autopartage le moins répandu. Il peut se faire via des connaissances ou en passant par une plateforme de mise en relation. L'inconvénient est qu'il faut réserver le véhicule à l'avance et indiquer une durée d'utilisation ;
  • L'autopartage en free floating : on peut emprunter le véhicule sans réservation, mais il n'est pas garé au sein d'une station d'autopartage. Une application indique la localisation du véhicule le plus proche. Pour clôturer la location, il faut garer le véhicule sur une place de stationnement en surface.

Même si l'autopartage concerne le plus souvent des véhicules en libre-service, il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'une location de voiture. Il faut donc être titulaire du permis B depuis au moins 2 ans pour pouvoir utiliser le service.

Bon à savoir : certains systèmes d'autopartage exigent d'avoir au moins 21 ans pour louer un véhicule.

Comparez les meilleurs garages pour réparer votre véhicule :

⚖️ Quelle assurance auto pour de l'autopartage ?

Quelle assurance auto pour de l'autopartage

Étant donné que la loi exige que tous les véhicules terrestres soit assurés, chaque véhicule en autopartage doit disposer de sa propre assurance auto. On conseille aux particuliers qui proposent leur véhicule en autopartage de souscrire une assurance tous risques. Cette assurance doit également prévoir que le véhicule soit conduit par un autre conducteur que le propriétaire.

Les compagnies privées d'autopartage assurent d'office tous leur véhicules. Le conducteur n'a donc rien à faire et profite automatiquement d'une couverture en cas de sinistre. Le montant de la franchise d'assurance dépend de chaque compagnie.

💡Quelle est la différence entre l'autopartage et le covoiturage ?

Quelle est la différence entre l'autopartage et le covoiturage

Le covoiturage et l'autopartage sont deux solutions de mobilité partagée qui ne peuvent pas être considéré comme la même chose. En effet, le covoiturage consiste à se regrouper pour pouvoir utiliser une seule voiture sur un trajet commun. À l'inverse, l'autopartage permet à chaque personne d'utiliser individuellement le véhicule pour des trajets séparés.

Alors que l'autopartage concerne des véhicules en libre-service, le covoiturage se rapproche plus d'un voyage en groupe. De plus, le covoiturage n'est pas conçu pour générer des revenus, mais repose davantage sur un partage des frais de voyage comme le carburant ou le péage.

Les deux seuls points communs du covoiturage et de l'autopartage sont la réduction des émissions de gaz à effet de serre et le désencombrement des routes.

L'autopartage est une pratique de mobilité partagée qui permet de louer un véhicule en libre-service pour une durée indéterminée. On peut procéder à de l'autopartage entre particuliers ou en passant par une application ou un site internet. L'autopartage est destiné aux personnes qui n'ont pas souvent besoin d'un véhicule.

Comparez les meilleurs garages pour réparer votre véhicule :


Photo de l’auteur Maxime

Ecrit par Maxime

Spécialiste de la courroie de distribution

17 novembre 2022 15:16


Pour en savoir plus sur la courroie de distribution